Comment manger bien et bio sans exploser le bugdet

J’entends souvent dire les gens qu’ils n’ont pas les moyens de manger bio. Ce n’est, à mon avis, pas la bonne raison.

A la maison, avant de prendre conscience de notre impact et de vouloir modifier nos habitudes, nous étions 3, le budget course chez Chan-Au avoisinait les 400e par mois. Ça fait quand même pas mal, mais ça incluait nourriture et produits courants (hygiène, lessive, couches…).

Aujourd’hui nous sommes 4… et notre budget n’a pas changé ! Et pourtant, je dirai que nous consommons maintenant entre 80 et 90 % de produits bio.

Manger bio ce n’est pas seulement pour se faire du bien, c’est aussi pour préserver la planète en réduisant l’impact de la production intensive et non raisonnée. Votre corps évite les pesticides, et la planète aussi !

Changer son mode de consommation 

C’est sûr, nous ne mangeons plus comme avant. Fini les plats tout prêts, le gaspillage et l’abondance. Mais pour autant, le plaisir des bons petits gâteaux est toujours là…

Réallouer le budget courses

En arrêtant d’acheter des produits tels que la lessive, l’adoucissant, les produits ménagers, les cotons et j’en passe, vous ferez des économies substantielles que vous pourrez utiliser pour acheter de meilleurs produits alimentaires. Ces produits que vous supprimez de vos achats seront en fait fabriqués maison ou remplacés par des alternatives beaucoup moins coûteuses et plus naturelles.

Privilégier les circuits courts

Les amap, les associations solidaires, sont autant de solutions qui pourront vous aider. Les prix des paniers sont souvent faibles par rapport au fait que vous avez de beaux paniers bio et bien remplis. Idem pour les producteurs de viande qui vous proposent des colis à des prix beaucoup plus faibles.

La cueillette de légumes est aussi une solution : des producteurs ouvrent leurs champs pour que vous cueillez vous-même les légumes. C’est une excellente activité pour vous et les enfants et vous aurez un produit ultra frais pour pas si cher !

Consommer moins de viande

Je ne suis pas médecin, mais une alimentation équilibrée permet de se passer d’un peu de viande. Une seule fois par jour c’est amplement suffisant, et au moins, en en achetant moins, vous pourrez vous faire plaisir avec une pièce de qualité. Je ne suis pas assez renseignée sur les régimes végétariens, vegan. Je ne pourrai donc pas en parler, mais je suis très intéressée : n’hésitez donc pas à commenter !

Manger de saison

Je n’ai pas mangé de tomates depuis fin août et je le vis bien ! Chaque saison a son légume, et croyez-moi, ils sont bien meilleurs en temps voulu. Si les aubergines et les courgettes vous manquent en hiver, facile : congelez-les l’été, après les avoir blanchis ou légèrement cuisiné (tomates farcies, ratatouille, etc. …). Le temps que vous y aurez passé l’été sera gagné en hiver. Et surtout, vous n’aurez pas à les payer les yeux de la tête hors saison.

Acheter ce dont on a besoin

Inutile de stocker les promos dans le placard, ce sont des produits que vous ne consommez pas immédiatement et que vous risquez d’oublier. Ça fera moins de déchets mais aussi moins de dépenses.

Acheter en vrac le plus possible

En dehors du fait que vous réduirez vos déchets, le coût du produit sera moins important en vrac puisque vous ne payez pas pour l’emballage et le marketing… A titre d’exemple, les pâtes en vrac dans mon magasin bio coûtent moins cher que des Panzani ou que des pâtes bio de marques de distributeur.
Préparer différemment 

Cuisiner maison

Personne ne demande de faire de la grande cuisine tous les jours. Mais cuisiner un petit plat rapide ne prend pas si longtemps : légumes, féculents, protéine  (végétale ou animal, c’est au choix !), inutile d’acheter une poêlée ou d’ouvrir une conserve pour y arriver. Et en plus vous aurez la satisfaction de l’avoir fait vous-même.

Prévoir pour les soirs où l’on est pressé 

Vous pouvez aisément congeler les restes d’un plat ou bien préparer des purées de légumes maison, ou autre, pour n’avoir qu’à les sortir le jour où vous êtes un peu à la bourre.

Les pâtes à pizza maison se congèlent pas trop mal, idéal pour une soirée pizza improvisée.

Peser

Vous vous rendrez vite compte de la quantité que vous consommez réellement chaque repas. L’idée : peser les féculents crus avant de les cuire pour éviter d’avoir des restes qui finiront au composteur ou aux poules  (non, pas à la poubelle !). Même si cela varie selon le type de féculent, comptez qu’un poids sec sera multiplié en moyenne par 2 une fois cuit.

Pour nous ce sont ces simples choses qui nous ont permis de manger mieux sans exploser le budget. Tout n’est pas encore parfait, mais c’est déjà beaucoup mieux…

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Christelle Antoine dit :

    Bonjour,
    J’adhère totalement à votre article. J’essaie de m’y mettre aussi . Pour ma part je n’ai pas voulu adhérer à l’amap car nous ne sommes que deux et ils ne proposaient pas de petits cageots. Comme j’ai un tout petit congélateur, c’était trop compliqué. Mais je m’y mettrai. Je me mets aussi au fait maison pour les produits d’entretien. Quand je vois qu’une préparation avec du vinaigre blanc fonctionne mieux que des détergents… c’est vite vu !
    Merci d’en parler et de partager. Il faut encore faire prendre conscience qu’on s’y retrouve financièrement et pour la santé !
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. mumisgreen dit :

      Merci ce message me fait chaud au coeur, je suis contente quand je vois que les gens prennent conscience de tout cela et que les habitudes changent.
      Continuez, vous verrez on vit tellement mieux ! Bonne soirée

      J'aime

  2. mintandscones dit :

    Depuis l’an dernier on est rentré dans une logique plus responsable vis à vis de nos déchets et de l’environnement avec mon ami. On a jamais été des gros gaspilleurs, et de mon côté, j’ai eu des légumes du jardin mais paradoxalement, c’était aussi pack de lessives promo et opération gros volumes sur des tas de trucs, chez mes parents. Mais voilà, avec mon compagnon on a décidé de changer nos habitudes et disons que ça commence à ressembler à quelque chose, et je le remarque à la fréquence de sortie des poubelles 😉 Produits ménagers faits maison, la plupart des courses en local, et là, je m’intéresse aux alternatives pour certains produits d’hygiène. Et ça fait du bien à tout le monde !

    Aimé par 1 personne

    1. mumisgreen dit :

      Pour t’aider dans ta démarche pour les produits d’hygiène, tu pourras trouver 2 articles à ce sujet sur le blog. Et d’autres sont à venir 😉
      On a tout à y gagner en changeant ses modes de consommation, c’est un réel progrès pour tous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s