Tenter le zéro déchet entouré de zérosceptiques

Tenter de réduire ses déchets n’est pas une mince affaire. Le déclic vient un jour et d’un coup, votre motivation s’emballe et vous vous y mettez, pensant que ce sont les changements qui seront les plus difficiles. Eh bien non, rassurez-vous, le plus facile c’est de prendre de nouvelles habitudes.

Le plus dur dans cette aventure, c’est l’entourage. Les zérosceptiques. Les quoi ??? C’est ainsi qu’on appelle les gens qui pensent que notre démarche n’est pas utile.Voici un aperçu de ce que vous entendrez.

Attention : Article à lire au 4ème degré, billet d’humeur mais pas du tout critique.

Quand nous avons décidé d’entreprendre la réduction de nos déchets et que j’ai commencé à en parler (oui, je parle beaucoup), les réactions n’étaient pas toujours tendres :

« Ah oui, j’ai entendu parlé de cette nouvelle mode. »

« T’es une écolo toi en fait. »

« Toute façon c’est pas possible. »

« Toute façon ça ne sert à rien, c’est pas toi qui va changer les choses. »

Bim : prend ça dans les dents. On se remet alors en question, mais bon, au fond on sait qu’on a pas tord : ça ne peut faire de mal à personne de faire attention à sa consommation et ses déchets. Si vous lisez cet article et que vous avez intention de commencer à réduire, voici un panel des situations que vous rencontrerez peut-être.

Pourquoi d’après eux, vous n’y arriverez pas :

Parce que la vie telle qu’on a l’habitude de la vivre, est facile comme ça et que du coup, faire des efforts en faisant des choses soi-même, c’est régresser. Non, cuisiner maison c’est la possibilite d’apporter un peu plus d’aliments sains. Aller j’avoue, de temps en temps j’ouvre un bocal en vert de petits pois si j’ai pas le temps. Faire attention  à ses produits de beauté et ses produits ménagers ce n’est pas faire un retour en arrière, c’est juste prendre conscience qu’on peut prendre soin de soi en prenant soin de l’environnement.

Alors non, vous ne régressez pas, vous avancez !

Parce que ça prend trop de temps : « Non mais moi j’ai pas le temps de faire ce que tu fais ».

Si je t’assure, on est comme tout le monde, on travaille, on rentre tard le soir et en plus on a des mini nous de 1 et 3 ans ! Le temps ça se prend : au lieu de traîner devant la tv, partager un moment ensemble à cuisiner c’est bien agréable. Même si vous n’êtes pas fan de cuisine, vous pouvez vous retrouver à passer un bon moment !

Parce que c’est pas toi qui va changer le monde : non c’est sûr mais si on est plusieurs à le faire, on l’améliorera un peu ! Et puis après tout, il faut bien commencer quelque part.

Et si un jour tu as le malheur d’utiliser quelque chose qui n’est pas zéro déchet, on te le fera vite remarquer : mais Rome ne s’est pas faite en un jour, on élimine pas tout tout de suite.

Mais alors, comment on fait ?

On prend toutes ces remarques avec le sourire, d’où le 4ème degré en gras au début. On ne peut pas changer les gens, on n’a d’ailleurs pas à le faire, chacun a ses opinions et ses convictions. La démarche zéro déchet passe avant tout par la tolérance et la bienveillance. 

Il est évidemment indispensable d’expliquer sa démarche, d’expliquer que ce n’est pas une mode mais vraiment une éducation que l’on donne à nos enfants, un choix de vie personnel.

Parfois on est un peu énervé de voir que les gens ne voient pas l’évidence : la planète à besoin qu’on en fasse un peu plus pour elle. Même si ce n’est pas vivre en autosuffisance dans une yourte au fin fond de l’Ardèche. (J’habite déjà en Ardèche, je vais donc peut-être y venir).

Parfois on est un peu dépité d’avoir des retours négatifs, de voir que les gens qui viennent à la maison et qui connaissent notre démarche n’y font pas attention. Ben oui, on est pas nombreux à faire ça, alors on se sent vite seul. Mais vous rencontrez alors d’autres personnes qui font aussi attention, et d’autres qui n’y font pas mais qui trouve votre initiative super. Ceux-là s’y mettront peut-être un jour.

Certains interlocuteurs comprendront et respecteront, d’autres non. On les aimera quand même (mais toujours un peu plus si ça ne pèse pas dans notre poubelle).

Alors non, ce n’est pas notre petite famille qui changera les choses, little L et little M ne sont pas assez costauds. Super papa et moi non plus d’ailleurs. Mais en attendant, on y contribue et avec un peu de chance, mes little auront des little eux, qui continueront, et à force si : ça changera les choses 😉

Et vous, vous vous y mettez ?

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Le zéro déchet, j’y suis déjà, à fond dedans ! Et des sceptiques, j’en ai eu aussi… C’est vrai que ça fait du bien de prendre du recul 2 minutes, de tout remettre à plat et de se dire que quoi que les autres en pensent, c’est pas grave, on avance chacun sur notre route ! Il en faudra plus pour me démotiver, non mais ! :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s